NOUVEAUTES K-BEAUTY

(Re) Connaitre sa Valeur

Merci au site CASEABLE  d’être partenaire de cet article, je vous parle du site et des accessoires que vous allez découvrir en fin d’article

On va aborder un sujet assez touchy aujourd’hui qui est la question du salaire; Tout d’abord sachez qu’il n’y aura pas de recettes magiques (dans cet article) afin d’obtenir une augmentation , je préfère vous diriger vers les questions qui vont vous permettre de prendre connaissance de votre “valeur professionnelle” et des axes à envisager afin d’aborder au mieux ce sujet épineux.

L’une des remarques que j’ai le plus souvent entendu dans le cadre pro est la suivante: “je suis à mon poste depuis des années, je ne suis jamais absente, jamais en retard , je fais mon boulot en temps et en heure donc je mérite une augmentation”. Ma réponse va vous paraitre brutale mais je rétorque “oui, et c’est la raison pour laquelle vous recevez tous les mois un salaire”;

Avant de vous offusquer, essayez de comprendre mon point de vue: Lorsque vous avez signé votre contrat, celui-ci incluait une rémunération mensuelle. Cette rémunération récompense votre vos compétences et le fait que vous répondiez aux différentes tâches listées dans votre fiche de poste. Donc lorsque tous ces points sont validés, je vous verse , comme il est convenu, à la fin du mois, votre salaire. Donc si je me base sur ce postulat, pour quelles raisons devrais-je vous attribuer une augmentation quand vous êtes juste dans la plaque? Autrement dit, pourquoi je devrai récompenser le fait que vous remplissiez de manière standard votre fiche de poste? Quelle est la valeur ajoutée apportée à votre poste qui mériterait une contrepartie financière?

Si vous vous reconnaissez dans ce profil, vous êtes, ce que j’appelle communément le “bon soldat”: Le collaborateur toujours présent, qui fait ses heures, du bon travail, loyal envers l’entreprise (plusieurs années sous son chapeau), qui ne fait pas de vagues et qui est dans une courbe horizontale.

Si vous souhaitez abordez la question du salaire, ne basez pas votre argumentaire sur la notion de “présence”, ou encore “je fais toujours ce que l’on me demande”, “je ne suis jamais en retard” (car ce n’est pas une compétence, c’est une clause implicite de votre contrat de travail)

LA NOTION DE PERFORMANCE

Dans l’univers cruel du travail, il faut donner plus pour avoir plus; Nous ne sommes pas (il y a quelques exceptions car certaines entreprises adoptent un modèle très intéressant) dans un système ou les primes de complaisance sont vus comme un moteur ou un outil de motivation; Je m’explique, dans un monde parfait, mon boss me donnerait une prime pour m’encourager à arriver à l’heure ou à rendre mes dossiers dans les délais impartis. Dans les faits,  une augmentation est envisagée pour récompenser une sur-performance sur une période donnée. Et c’est une notion qui doit être très importante car avant d’envisager une discussion avec votre hiérarchique sur ce sujet, demandez-vous si vous êtes dans une courbe de progression en terme de performance, ou si vous stagnez depuis des années , ou si vous êtes en démotivation. (je ne donnerai pas une augmentation à une personne en perte de vitesse pour essayer de la remotiver, c’est contreproductif et cela enverrai un mauvais message aux autres collaborateurs)

Prenons l’exemple suivant: Admettons que vous soyez 2 assistantes administratives au sein de la même équipe, vous êtes Gabrielle et l’autre et Kelly . Vous êtes arrivée il y a 4 ans dans la boite tandis que Kelly est arrivée il y a 1 an et demi . Vous avez toujours fait le job, n’avez jamais eu de problèmes avec la direction, vous faites vos heures , toujours présente et rendez les dossiers en temps et en heure; Kelly, quant à elle , est arrivée il y a 1 an et demi , elle a les mêmes tâches que vous mais est plus réactive quant aux missions qui lui sont confiées, du coup, elle plus productive car traite plus vite les demandes. Elle absorbe donc une quantité de travail plus conséquente que vous même si sur papier vous avez le même poste, au moment des augmentations annuelles, à votre avis, quel sera le facteur qui sera récompensé? L’assiduité ou la performance?

Etre un “bon soldat”, loyal  à son entreprise est une belle qualité, cependant ce n’est pas ce qui va vous permettre d’atteindre de nouveaux objectifs et d’être identifié comme un collaborateur qui est dans la “sur-performance”.

“JE SUIS MAL PAYEE POUR CE QUE JE FAIS”

Ce qui peut parfois être le fruit d’une grande frustration est le fait qu’on estime être mal payé pour le travail rendu, mais savez-vous quelle est la rémunération à laquelle vous pouvez prétendre pour le poste que vous occupez?

Vous le savez certainement mais je suis hyper sarcastique, c’est un moyen très efficace de faire passer certains sujets délicats avec une pointe d’humour; Lorsque j’ai été confrontée à des collaborateurs qui demandaient une augmentation, je leur demandais (en connaissant d’emblée la réponse) “A combien estimez-vous être payée pour le travail effectué?” et 9 fois sur 10, le collaborateur était incapable de me donner un montant. Certainement par peur de paraitre gourmand, ou encore à cause d’une totale méconnaissance de sa propre valeur, je peux vous affirmer que de nombreuses conversations n’ont jamais abouties car j’avais en face de moi des personnes pas préparées à cet échange. J’avais droit , pour seul argument “je suis mal payée comparée aux autres”. Comment voulez-vous engager une discussion sur le salaire (surtout avec une personne en charge des frais de personnel) si vous ne savez pas ce que vous valez?

“Je suis mal payée par rapport à Corinne” ou “je suis mal payée pour ce que je fais” ne sont pas des arguments assez solides pour négocier une augmentation. Recentrez-vous sur vous; négociez une augmentation c’est vendre ses compétences, ses résultats , sa performance, son potentiel. Vendre du factuel et non du ressenti est hyper important, et par factuel j’entends des résultats, par ressenti j’entends “c’est injuste que je sois moins payée que Corinne alors que l’on fait la même chose”

La première question est la suivante :  Lorsque vous vous comparez aux autres, posez-vous ces questions : Avez-vous le même profil, expériences, tâches, diplômes? Ne vous servez pas des autres comme point de repère mais focalisez sur vous et votre valeur, sur ce que vous apportez à l’entreprise et à votre poste, aux choses que vous avez mis en place, aux difficultés que vous avez surmonté, à vos résultats, à votre progression et à votre potentiel.

Prenez le recul nécessaire pour analyser tous ces points de manière objective car si vous restez focalisée sur ce que gagne la collègue, vous serez incapable d’aller de l’avant, vous allez développer de la rancoeur envers votre boss, envers l’entreprise, vous refuserez de donnez plus car vous vivrez cet écart de salaire comme une injustice , vous vous sentirez exploitée et mal dans votre poste. Pour aller de l’avant , concentrez-vous sur vous même et soyez capable de définir ce que vous valez sur le marché de l’emploi et faites le maximum pour tendre vers cet objectif

Robe  TOPSHOP : LIEN ICI – Disponible en Noir LIEN ICI

JE VAUX COMBIEN?

Le meilleur moyen de savoir quel salaire auquel prétendre est d’interroger des entreprises concurrentes dans votre secteur en étant en veille sur les réseaux professionnels et en observant les jobboards. Et par cela, j’entends passer des entretiens! Que ce soit via des cabinets de recrutement spécialisés dans votre branche (c’est assez intéressant car les premiers échanges téléphoniques avec le cabinet vous permettront de connaitre d’entrée la fourchette salariale proposée sur le poste même si on ne vous communique pas en premier lieu le nom de l’entreprise, pour ma part, c’est l’un des moyens les plus efficaces d’obtenir une idée de salaire pour votre type de profil).

Je le disais plus haut, mettez vous en action sur les réseaux professionnels, vous serez surprise par le nombre de prises de contact et d’ échanges informels avec des recruteurs vous permettront de voir “si l’herbe est plus verte ailleurs” et à quoi vous pourriez prétendre dans une autre entreprise.

Les salons de l’emploi sont également une bonne source d’information (au même titre qu’internet même si je trouve que les infos données lors de salons sont plus pertinentes) donc mettez-vous en veille, allez tester votre potentiel lors d’entretiens. Cela ne signifie pas nécessairement sauter le cap, mais ça vous permettra de vous rassurer quant au fait que vos compétences sont susceptibles d’être reconnues ailleurs, d’obtenir une fourchette de salaire qui pourra être un argument lors d’une future négociation avec votre employeur, mais surtout, cela peut vous offrir des opportunités  que vous n’auriez certainement pas imaginé.

Une collaboratrice qui était dans l’entreprise depuis 10 ans (profil “bon soldat”), ne voyant pas d’augmentation, s’est mise en veille sur les réseaux histoire de voir à quoi elle pourrait prétendre ailleurs. Elle a été approchée par des chasseurs de têtes. Elle n’envisageait pas de quitter l’entreprise mais a été séduite par l’idée de voir ce qu’une autre entreprise lui proposait. Suite à cet entretien, qu’elle a réussi, une offre plus alléchante en terme de salaire (et un poste à responsabilités) lui a été proposé. Elle a donc quitté  l’entreprise envers laquelle elle était loyale depuis 10 ans (dans laquelle elle avait fait ses stages, avait été formée et obtenu son 1er poste) pour une opportunité qu’elle n’a su refuser car sa boite était dans l’incapacité de s’aligner avec l’offre de l’autre entreprise.

Je pense qu’elle n’avait même plus conscience de sa valeur et n’imaginait pas occuper un poste à responsabilités , cette curiosité lui a offert une très belle opportunité qu’elle n’aurait jamais convoité d’elle-même car ne pensant même pas avoir les compétences pour un poste à responsabilités.

Cet article permettait de balayer rapidement les réflexions que beaucoup de collaborateurs se font lorsqu’il s’agit de parler salaire. Ce qu’il faut retenir est assez simple; Lorsque vous souhaitez parler argent, soyez dans le factuel, préparez-vous à l’échange en vous basant sur vos résultats et objectifs, jouez de  votre valeur sur le marché du travail et surtout l’une des choses que je dis souvent lors de mes sessions COACHING RH, ne vous bradez pas parce que vous partez du principe que l’on vous fait une fleur en vous recrutant, bien au contraire, vous être recrutée CAR vous allez apporter vos connaissances au profit d’une entreprise donc soyez préparée à cette discussion dès la promesse d’embauche.

Nous voyons toute cette question et d’autres sujets lors de mes sessions COACHING RH que vous pouvez retrouver LIEN ICI

 

Je l’ai annoncé en début d’article, et vous avez pu le voir à travers mes photos, le site CASEABLE est partenaire de cet article, je voulais en profiter donc pour vous présenter le concept  qui intéressera peut-être les working girl (et boy) qui me suivent et qui souhaitent accessoiriser leurs objets numériques.

Avec CASEABLE, vous pouvez créer sur-mesure des protections, coques, étuis et autres pour vos tablettes, pc , téléphones et autres. Le site offre la possibilité de customiser vous-même le produit souhaité ou de vous inspirer des collections créées par de nombreux artistes, vous en trouverez pour tous les modèles. Si vous souhaitez utiliser une photo personnelle, vous pouvez totalement le faire, mais je trouve que la catalogue du site est tellement riche que vous trouverez toujours un modèle à votre goût.

 

 

Et avec le code WOMEN30, vous avez -30% de réduction, sans minimum d’achat, sur tout le site, cette offre est valable jusqu’à ce soir, 8 mars à minuit.

Sachez que toute les protections sont réalisées à la commande et imprimées dans les ateliers du site à Berlin donc comptez environ une semaine entre la commande et la réception (la livraison standard est rapide et sans frais de douanes)

N’hésitez pas à visiter le site  CASEABLE.COM pour plus d’informations !

 

Je vous dis à très vite

Partager:

4 Commentaires

  1. Clem
    8 mars 2018 / 18 h 04 min

    Bonjour solange,
    C’est tellement constructif de te suivre.
    J’ai toujours été demandeuse de tes partages professionnels sur snap et de ton humour. Je sais où je suis aujourd’hui mais mes envies professionnelles changeront peut-être dans deux matins. Tes conseils pros, je les garde jalousement. Merci.

  2. Katy
    8 mars 2018 / 18 h 50 min

    Tellement de bons sens dans tous tes conseils.
    Tu as l’air d’être exigeante mais juste. Une RH pure et dure 🙂

  3. Warante
    8 mars 2018 / 21 h 11 min

    Merci pour le partage de ton vécu en tant que requin lol, oui oui requin car vous nous déchiquetez en petit morceaux lors début vos entretiens d’ou On repart souvent bredouilles et animés par des sentiments criminels lol.
    Bref, m question repose sur la fonction publique, plus précisément territoriale. Mon profil de poste a l’embauche n’a pas évolué en dix ans hors dans la pratique celle ci n’est absolument plus la même, les taches se sont diversifiées et plus de responsabilité. Quand la question d’augmentation de salaire est abordée, on nous brandis la fameuse grille de la fonction publique donc non négociable…fake ou pas?

  4. Ginny
    9 mars 2018 / 13 h 34 min

    Bonjour,

    Article très intéressant, et bien construit (comme d’habitude j’ai envie de dire!). Je trouve que c’est difficile comme tu le dis quand on est un “bon soldat” et que l’on sens que l’on a droit à plus mais sans trouver les arguments pour le justifier…
    J’ai une question pour les postes comme le mien ou les salaires dépendent de grilles de fonction (un peu come dans la fonction publique).
    Dans mon service il y a 6 employés et 1 N+1, 1N+2. Pas de possibilité d’évolution (verticale en tous cas).

    Comment négocier une augmentation de salaire sachant que l’on nous rétorque systématiquement qu’on doit se fier aux grilles de salaire ou alors qu’il n’y a pas de “montée en grade” possible et donc pas de revalorisation de salaire possible? J’ajoute que je suis au dernier échelon de ma grille en tant que “non cadre”. Les postes de cadre n’étant pas attribués pour mon type de poste.

    Merci par avance pour tes conseils!

    Les seuls avantages auxquels nous ayons droit sont des primes et encore ce n’est pas systématique…

  5. Jessy
    27 mars 2018 / 19 h 21 min

    Titoune super article comme d’hab ! Est ce que tu pourrais nous faire un article qui relate ton parcours, les études que tu as fait etc ? je sais que t’en avais fait un mais il me semble que ça parlait plus de tes doutes au début enfin dans tous les cas meci pour tes conseils!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a plus de disponibilités sur les sessions Coaching RH, Rendez-vous début 2019 ! Ignorer


Vous recherchiez quelque chose?